Présidentielle 2022 : Valérie Pécresse remporte le Congrès LR et devient la candidate de la droite | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Valérie Pécresse fête sa victoire à la primaire de LR aux côtés du président de son parti, Christian Jacob et des candidats malheureux (de gauche à droite) Philippe Juvin, Eric Ciotti, Michel Barnier et Xavier Bertrand. Paris, 4 décembre 2021.
Valérie Pécresse fête sa victoire à la primaire de LR aux côtés du président de son parti, Christian Jacob et des candidats malheureux (de gauche à droite) Philippe Juvin, Eric Ciotti, Michel Barnier et Xavier Bertrand. Paris, 4 décembre 2021.
©Anne-Christine POUJOULAT / AFP

Fin du suspens

Présidentielle 2022 : Valérie Pécresse remporte le Congrès LR et devient la candidate de la droite

La présidente de la région Ile-de-France a remporté le second tour du congrès LR, avec 61 % des voix face à Eric Ciotti.

Dans un discours prononcé au siège des Républicains , Valérie Pécresse, entourée d’Eric Ciotti, Christian Jacob et de tous les anciens candidats au congrès, se félicite de sa victoire « J'ai une bonne nouvelle, la droite républicaine est de retour! ». 

« Je vais tout donner pour la victoire » ajoute t-elle, avant de lancer une pique à ses futurs adversaires Marine Le Pen et Eric Zemmour « nul besoin d’être extrémiste pour être offensif » 

Le résultat était attendu. Mais le score obtenu par le député des Alpes-Maritimes témoigne de la nécessité de compter avec lui lors de la campagne présidentielle qui s’ouvre. «Valérie a l'immense responsabilité d'amener notre famille politique vers la victoire», a indiqué Éric Ciotti en félicitant la nouvelle leader de la droite, avant d’ajouter «Je veux que nous conduisions ensemble ce beau combat, que nous livrions côte à côte cette campagne». Et dès ce lundi, Valérie Pécresse et Eric Ciotti seront ensemble dans les Alpes-Maritime, dans le fief du député à Saint-Martin-Vésubie. 

Longtemps sous-estimée face à ses adversaires des Républicains, Valérie Pécresse a démontré sa détermination tout au long de la campagne. «J'ai envie de gagner. J'assume d'avoir un projet puissant, à droite, et réformateur. Je ne lâche jamais rien», répète-t-elle. Son principal défi sera maintenant de rassembler sa famille politique. 

Rassembler, c’est bien la stratégie de Valérie Pécresse : «Je suis au cœur de la droite. J'ai un programme de droite assumée, mais je peux rassembler la droite sociale de Xavier Bertrand, la droite européenne de Michel Barnier, la droite des services publics de Philippe Juvin et la droite d'Éric Ciotti. Je peux faire la synthèse», affirmait-elle jeudi soir sur le plateau de BFMTV. 

Une déclaration qui a pourtant fait réagir Eric Ciotti, convaincu que cette stratégie de synthèse serait synonyme de défaire pour Les Républicains. 

Mais le véritable adversaire de Valérie Pécresse, c’est Emmanuel Macron. «Avec le président de la République, il y a plus qu'une différence de ligne politique, il y a une différence de nature. Macron n'a qu'une obsession c'est plaire, moi je n'ai qu'une obsession c'est faire», affirme-t-elle. 

À Lire Aussi

Congrès LR : Dis Siri, quel est le chemin le plus court pour arriver à l’Elysée ? 
Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !