Présidentielle 2017 : François Fillon présente son plan Santé légèrement remanié | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Présidentielle 2017 : François Fillon présente son plan Santé légèrement remanié
©capture écran France 2

Copie révisée

Présidentielle 2017 : François Fillon présente son plan Santé légèrement remanié

Le candidat confirme son objectif de 20 milliards d'euros d'économies mais apporte quelques aménagements.

Avant le "PenelopeGate", François Fillon, auréolé de sa victoire à la primaire de la droite et du centre, devait faire face à une première polémique, son plan pour la santé. Un plan vivement critiqué par la gauche qui l’accusait de détruire la Sécurité sociale. Le candidat Les Républicains a dévoilé ses nouvelles mesures lors d'un long entretien au journal Le Parisien, et détaillera en profondeur son programme au Palais Brongniart, ce mardi, lors d'un événement organisé notamment par la Mutualité Française. 

Certaines propositions ont été aménagées, mais les objectifs restent les mêmes : 20 milliards d'euros d'économies et réaffirmer le rôle central de la santé. S’il estime le système menacé devant le déficit de la Sécurité sociale, il a cependant écarté de son projet les "petits risques" pris en charge par les mutuelles et les "gros risques" remboursés par l'assurance maladie. "Je n'ai jamais voulu mettre en place une santé à plusieurs vitesses", souligne-t-il, évoquant une "polémique absurde" mais reconnaissant "une formulation ambiguë". Désormais, il promet que son projet "consolide le caractère obligatoire et universel de l'Assurance maladie dont le niveau de prise en charge ne diminuera pas". Selon son nouveau projet santé, il propose le remboursement à 100 % par la Sécurité sociale des lunettes pour les enfants. Les très chers produits innovants en cas de cancer ou d'hépatite, par exemple, seront toujours pris en charge.

François Fillon promet également d'instaurer "une consultation de prévention longue et gratuite, tous les deux ans, pour tous les Français, assurée par les médecins généralistes qui seront rémunérés en conséquence" et de revoir le numerus clausus des étudiants en médecine.

Dans le viseur de l’ancien Premier ministre, on retrouve par contre les déserts médicaux qui touchent certaines zones rurales en France. S'il maintient la liberté d'installation des médecins, le député entend revaloriser les actes dans les zones à faible densité de population ou dans les régions montagneuses. Il souhaite également la création de maisons médicales afin de limiter le transport de personnes Sur l'hôpital, il prône le retour aux 39 heures et la réintroduction du jour de carence en cas d'arrêt de travail afin de lutter contre l'absentéisme. François Fillon souhaite toujours supprimer l'AME (Aide médicale d'Etat) pour les sans-papiers, ainsi que le caractère obligatoire du tiers payant.

Lu sur BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !