Présidentielle 2017 : François Fillon et Jean-Luc Mélenchon toujours donnés au coude-à-coude | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Présidentielle 2017 : François Fillon et Jean-Luc Mélenchon toujours donnés au coude-à-coude
©AFP

Sondage

Présidentielle 2017 : François Fillon et Jean-Luc Mélenchon toujours donnés au coude-à-coude

Marine Le Pen est toujours donnée en tête du premier tour de l'élection présidentielle, à 24% d’intentions de vote (stable), devant Emmanuel Macron (23%).

Selon les résultats du sondage réalisé quotidiennement par l'Ifop-Fiducial pour Paris Match, CNews et Sud-Radio, François Fillon et Jean-Luc Mélenchon gagnent un demi-point ce mardi 11 avril alors que Marine Le Pen et Emmanuel Macron restent stables. L'ancien Premier ministre gagne un demi-point à 19% d’intentions de vote, devançant de peu Jean-Luc Mélenchon, qui passe de 18% à 18,5% et poursuit sa progression. 

>>>> À lire aussi : Quand Jean-Luc Mélenchon flirte discrètement avec les électeurs de droite

D'après cette enquête, 80% des partisans de François Fillon disent être certains de leur choix, ce qui est le cas de 64% des partisans de Mélenchon. Le leader de "La France insoumise" a notamment progressé chez les jeunes (moins de 35 ans) où il est passé en deux mois de 12 à 23% d’intentions de vote et chez les plus de 65 ans où il a pris 8 points (passant de 6 à 15%). 

Benoît Hamon perd quant à lui encore 0,5 point, à 8,5% d’intentions de vote. Chez les électeurs de François Hollande en 2012, l'ancien ministre ne recueille que 19% d’intentions de vote, loin derrière Macron (46%) et désormais derrière Mélenchon (22%). 

Enfin, Marine Le Pen est toujours donnée en tête du premier tour de l'élection présidentielle, à 24% d’intentions de vote (stable), devant Emmanuel Macron (23%). 

 

Lu sur Paris Match

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !