Présidentielle 2017 : Claude Bartolone évoque le risque pour le PS "d'être éliminé au premier tour" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Bartolone soutient Hollande mais...
Bartolone soutient Hollande mais...
©Reuters

Mise en garde

Présidentielle 2017 : Claude Bartolone évoque le risque pour le PS "d'être éliminé au premier tour"

Le président de l'Assemblée nationale a indiqué qu'il était persuadé que François Hollande sera candidat.

L'élection présidentielle est encore dans deux ans et demi, pourtant, elle est déjà dans toutes les têtes. A gauche comme à droite, chacun envoie des messages. Ce jeudi matin sur iTélé, c'est Claude Bartolone qui s'est laissé aller au petit jeu des pronostics. Pour lui, pas de doute, le candidat du parti socialiste à ce scrutin sera bien François Hollande. "Je n'ai pas de doute, je suis persuadé que le président de la République sortant sera candidat" a-t-il affirmé.

Cependant, le président de l'Assemblée nationale a expliqué qu'il y avait un risque que son parti ne soit pas présent au second tour comme Lionel Jospin en 2002. "Je n'ai aucune envie qu'il soit candidat pour courir un risque d'être éliminé au premier tour", a-t-il soutenu. Hollande candidat donc, sauf s'il n'est pas certain d'accéder au second tour. Voilà en substance la pensée de Bartolone qui craint le FN. "Avec l'apparition du Front national à un tel niveau, le ticket de l'élection pour le deuxième tour est entre 22 et 25%" prédit-il. "Je sais que la gauche ne gagne pas seulement sur un bilan" a fini Claude Bartolone, évoquant l'épisode douloureux d'il y a maintenant 12 ans.

Les derniers sondages ont montré que François Hollande ne serait pas au second tour de la présidentielle si l'élection avait lieu en ce moment. Une autre enquêtre montre que seuls 13% des Français veulent le voir candidat en 2017.

Lu sur iTélé

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !