Présidentielle : Jean-Louis Borloo souhaite "aider" Emmanuel Macron | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Présidentielle : Jean-Louis Borloo souhaite "aider" Emmanuel Macron
©Reuters

Appel du pied

Présidentielle : Jean-Louis Borloo souhaite "aider" Emmanuel Macron

Dans un entretien accordé au JDD, l'ancien ministre dit s'engager "à fond" et vouloir "se retrousser les manches".

Jean-Louis Borloo est "à fond" derrière Emmanuel Macron. L'ancien ministre de la Ville (2002-2004), de l'Emploi (2004-2007) et de l'Ecologie (2007-2010), a indiqué dans les colonnes du Journal du Dimanche qu'il soutenait l'ex-ministre de l'Economie et qu'il était prêt à travailler pour lui. "Je me suis tu jusqu'à présent, aujourd'hui j'ai décidé de parler car la situation est grave et le vote de dimanche engagera les Français sur un chemin irréversible pour une génération. J'ai longuement réfléchi et je fais le pari d'Emmanuel Macron".

Figure du centre avant de se mettre en retrait de la vie politique,  celui qui fut un temps pressenti pour être Premier ministre de Nicolas Sarkozy n'est pas avare en louanges envers le leader d'En Marche !. "Emmanuel Macron, c'est le pari de l'audace, de la modernité, du renouvellement et de l'action positive. Marine Le Pen, elle, veut diviser, se barricader derrière une ligne Maginot, se séparer de nos voisins européens, sortir d'une monnaie stable et protectrice et proposer un projet économique digne du Parti communiste des années 1960. Le seul catalyseur du choix de l'avenir, c'est Emmanuel" juge-t-il.

Un appel du pied en faveur d'un poste de ministre ? "Je m’engage à fond", rétorque Borloo, précisant n'avoir "ni ego, ni conditions, ni prétentions".  Mais il poursuit : "Si on a besoin de moi, je réponds avec mon cœur, ma détermination, mon expérience. Je suis prêt à me retrousser les manches deux ou trois ans pour donner un coup de main".

Lu sur le JDD

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !