Présidentielle : Fillon décroche et serait battu par Le Pen et Macron au premier tour, selon un dernier sondage | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Présidentielle : Fillon décroche et serait battu par Le Pen et Macron au premier tour, selon un dernier sondage
©Thomas SAMSON / AFP

Tendances

Présidentielle : Fillon décroche et serait battu par Le Pen et Macron au premier tour, selon un dernier sondage

Le candidat Les Républicains ne récolterait que de 17% à 18% des intentions de vote.

L'affaire dite du "Penelopegate" n'en finit pas de faire plonger François Fillon, qui paie cher les révélations du Canard enchainé. Dans un nouveau sondage d'Elabe pour L'Express et BFMTV publié ce mercredi, le candidat Les Républicains ne récolterait que de 17% à 18% des intentions de vote selon que François Bayrou décide de se présenter ou non.

L'ancien Premier ministre ne parviendrait pas à se qualifier pour le second tour. Il serait devancé notamment par Emmanuel Macron, crédité de 22% à 23.5%. L'ancien ministre de l'Economie obtient son meilleur score (23 à 25%) chez les cadres et professions intermédiaires.

La grande gagnante du premier tour resterait Marine Le Pen, en tête depuis plusieurs mois, avec 25.5% à 26% des intentions de vote.  La présidente du Front national convainc notamment les catégories populaires (ouvriers et employés), avec 36 à 38%, contre 16 à 17% chez les retraités. 

De son côté, Benoit Hamon n'arrive pas à décoller. Le vainqueur de la primaire du parti socialiste récolte de 15 à 15,5% des intentions de voix.

Au deuxième tour, l'étude révèle que Marine Le Pen serait battue par Emmanuel Macron (63% contre 37%), ou François Fillon (56% des intentions de vote contre 44%). Cette étude rejoint un autre sondage, publié par Paris Match ce mercredi.

Lu sur L'Express

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !