Présidentielle : Cécile Duflot appelle à une alliance rapide avec Benoît Hamon | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Présidentielle : Cécile Duflot appelle à une alliance rapide avec Benoît Hamon
©Reuters

Négociations

Présidentielle : Cécile Duflot appelle à une alliance rapide avec Benoît Hamon

Dans un entretien à Libération, l'ancienne ministre du Logement estime que le PS et les écologistes ne doivent "pas rester dans le confort des vieux appareils".

Alors que les écologistes négocient avec Benoît Hamon depuis sa victoire à la primaire du parti socialiste, certains d'entre eux commencerait à trouver le temps un peu long. Notamment Cécile Duflot. Dans un entretien accordé à Libération, l'ancienne ministre du Logement appelle à" une majorité parlementaire" afin de mettre en place la transformation écologique.

Celle qui s'est fait discrète depuis sa défaite au premier tour de la primaire d’EELV en octobre 2016, plaide pour "de l’audace", mais estimant qu'il faut "faire vite. On ne doit pas retourner dans nos anciens chaussons. On ne doit pas rester dans le confort des vieux appareils. Il faut avancer sur nos convergences. L'alliance Jadot-Hamon-Mélenchon dessine une possibilité de renouveau. Nous avons le devoir de créer une nouvelle alliance parce que le cœur de nos valeurs d’égalité, de justice, de protection de l’environnement sont identiques", a-t-elle estimé. "Si nous ratons ce rendez-vous, ce sera une faute collective", a-t-elle prévenu.

Sur le plan personnel, Cécile Duflot déclare "aller très bien" depuis sa défaite à la primaire. Mais elle se dit "inquiète" car "l’actualité montre l’effondrement des valeurs progressistes", citant en en exemple les Etats-Unis de Donald Trump et la Turquie d'Erdogan.

A LIRE AUSSI : Pourquoi Benoît Hamon peut compter sur l’état des finances des Verts et des communistes pour l’aider à construire un accord électoral

Lu sur Libération

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !