Présidence du Sénat : Gérard Larcher élu sans surprise | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Présidence du Sénat : Gérard Larcher élu sans surprise
Présidence du Sénat : Gérard Larcher élu sans surprise
©Reuters

Couronnement

Présidence du Sénat : Gérard Larcher élu sans surprise

Le candidat de l'UMP, choisi au détriment de Jean-Pierre Raffarin ce mardi, a obtenu 194voix au deuxième tour face au candidat PS Didier Guillaume et à la candidate PC Éliane Assassi.

Comme le veut le tradition, c'est le parlementaire le plus âgé qui a ouvert la séance d'élection du président du Sénat. C'est ainsi Paul Vergès qui, après un discours basé sur la démographie et le capitalisme, a ouvert le vote pour élire le successeur de Jean-Pierre Bel. Et, comme le veut toujours la tradition, c'est le parlementaire le plus jeune, le nouveau sénateur FN David Rachline, qui l'a accompagné sur le "plateau".

Gérard Larcher, le candidat de l'UMP, rempile ainsi pour un nouveau mandat, après avoir été élu avec 194 voix au second tour face au candidat PS Didier Guillaume (124 voix) et la candidate communiste Eliane Assassi (18 voix). Il avait été préféré ce mardi à Jean-Pierre Raffarin et Philippe Marini au sein de son groupe politique : ce sera, par conséquent, un retour aux sources pour le nouveau président du Sénat, qui avait déjà été à ce poste entre 2008 et 2011.

>> A lire, sur le même sujet – Gérard Larcher : "Il y a une radicalisation dans les territoires, une forme de désespoir qui se transforme en colère, et c'est assez inquiétant"

Au premier tour, Gérard Larcher avait obtenu 145 voix contre 112 à Didier Guillaume. Le candidat de l'UDI François Zocchetto a quant à lui obtenu 45 voix, Eliane Assassi 18, le radical Jacques Mézard 13, l'écologiste Jean-Vincent Placé 10 et l'UDI Nathalie Goulet une - alors même qu'elle avait pourtant retiré sa candidature ce mardi contre celle de François Zocchetto.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !