Présidence de l'UMP : Hervé Mariton premier candidat déclaré car "la situation est grave" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Hervé Mariton est candidat à la présidence de l'UMP
Hervé Mariton est candidat à la présidence de l'UMP
©. REUTERS/Charles Platiau

Un de plus

Présidence de l'UMP : Hervé Mariton premier candidat déclaré car "la situation est grave"

Délégué général au projet du parti, le député a expliqué le sens de sa démarche.

Hervé Mariton est donc le premier. Le premier à se présenter à la présidence de l'UMP. Alors que beaucoup de membres du parti évoquent le retour de Nicolas Sarkozy, le député a décidé de se lancer ce jeudi. Dans une interview accordée au Figaro, il justifie son engagment par la gravité de la situation. "Dans un pays en crise, l'opposition ne peut pas rester en attente. Autant je respecte la nécessité d'une période transitoire à l'UMP, autant il convient aussi de faire des propositions pour l'avenir, d'assurer la cohésion de nos militants et de rassurer nos électeurs. Après en avoir discuté avec des parlementaires, des élus locaux, des acteurs de la société civile et reçu leur soutien, j'ai donc décidé de prendre mes responsabilités en me portant candidat à la présidence de l'UMP" a-t-il soutenu.

Délégué général au projet du parti, le député explique le sens de sa démarche. "C'est sans doute une démarche atypique, venant de la personne en charge du projet du parti, mais cela a un sens : le projet doit être central pour l'avenir" a-t-il indiqué. Pour le moment, Hervé Mariton ne fait partie des favoris. Loin de là...

Dans un sondage Harris Interactive pour la chaîne LCP, publié mercredi, le député n'obtient aucun point. 29% des sympathisants souhaitent voir Alain Juppé président devant Nicolas Sarkozy (13%) et François Fillon (12%). 

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !