Présidence de l’UMP : Bruno Le Maire n'exclut pas d'être candidat | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Présidence de l’UMP : Bruno Le Maire n'exclut pas d'être candidat
©Reuters

Same player shoot again

Présidence de l’UMP : Bruno Le Maire n'exclut pas d'être candidat

Sur BFMTV, dimanche, l’actuel député de l’Eure et ancien ministre de l’Agriculture Bruno Le Maire n’a pas écarté la possibilité de se porter candidat à la présidence de l’UMP en octobre prochain.

Bruno Le Maire la joue comme en 2012. Dimanche sur BFMTV, le député UMP de l’Eure n'a pas exclu de se porter candidat à la présidence du parti, affirmant que "tout est ouvert". S’il se présente bien, ce serait un deuxième essai pour Bruno Le Maire, qui avait déjà brigué la présidence du parti en 2012. L’ancien ministre de l’Agriculture n’avait cependant pas pu aller jusqu’au bout et ne s’était finalement pas présenté faute d’avoir pu suffisamment rassembler autour. Avant de sortir du bois, le 20 août 2012, l’ancien ministre de l’Agriculture avait laissé planer le doute plusieurs semaines sur sa candidature.

Avant de prendre une décision, cette fois-ci, Bruno Le Maire a précisé qu’il attendrait la réunion de mardi, qui doit mettre en place le triumvirat intérimaire Juppé-Fillon-Raffarin à la tête de l’UMP, après la démission de Jean-François Copé. Selon l'ancien ministre, "ce qui compte, c'est que nous puissions avoir à la mi-octobre un chef qui rassemble".

Bruno Le Maire s'est déclaré "totalement déterminé à porter le renouveau au sein de (sa) famille politique", qualifiant d'"écoeurantes" les affaires financières qui atteignent son parti.

Son éventuelle candidature à la présidence de l’UMP, Bruno Le Maire l’avait déjà envisagé le 2 juin. Lors d’une interview au Figaro, qu’il relaye sur son blogle député avait usé de la même formule que dimanche pour montrer son intérêt pour le poste : "tout est ouvert". Une déclaration qui, à l’époque, était passée totalement inaperçue et pour cause : l’UMP était empêtrée dans l’affaire Bygmalion. 

Lu sur bfmtv.com

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !