Prénoms : le changement sera simplifié | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Enfin, je ne m'appelle plus Claudette!
Enfin, je ne m'appelle plus Claudette!
©Reuters

Libéré… Délivré…

Prénoms : le changement sera simplifié

Les députés ont voté à l'Assemblée nationale en première lecture en mai, une loi qui introduira après son adoption définitive la possibilité pour les Français de changer leur prénom directement à la mairie, sans passer devant un juge aux affaires familiales.

Bientôt, tous ceux qui souhaitent changer leur prénom se rendront directement à la mairie sans passer par un juge aux affaires familiales. Pour autant, ce changement ne devient pas un droit. C'est l’officier d’état civil qui déterminera si « l’intérêt légitime» de la personne est bien de voir son prénom modifié. Au moindre doute, il pourra saisir le procureur.

En France, quelque 3 000 Français modifient chaque année leur prénom à l’état civil. 93% des juges acceptent ces demandes. Le ministère de la justice justifie la nouvelle mesure par le besoin de désengorger les tribunaux. Cependant, il n’en dit pas davantage pour l’instant sur la future marche à suivre (comment faudra-t-il justifier sa demande, quelle sera la marge de manœuvre des officiers d’état civil ?).

Lu dans Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !