Première transplantation d'un rein non humain génétiquement modifié sur un corps humain | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Hôpital NYU Langone de New York
Hôpital NYU Langone de New York
©NYU Langone de New York

Greffe

Première transplantation d'un rein non humain génétiquement modifié sur un corps humain

L'opération a été réalisée en septembre dernier à New York

Une équipe chirurgicale a opéré pendant deux heures dans l'hôpital NYU Langone de New York. Le rein a été obtenu à partir d'un porc génétiquement modifié à des centaines de kilomètres de là et transplanté chez un donneur décédé.

Le donneur a été maintenu sous respirateur, avec le consentement de la famille, pendant 54 heures pendant que les médecins étudiaient le fonctionnement du rein et surveillaient les signes de rejet.

Le rein était attaché aux vaisseaux sanguins dans la partie supérieure de la jambe, à l'extérieur de l'abdomen, et recouvert d'un bouclier protecteur pour l'observation et le prélèvement de tissu rénal au cours de la période d'étude de 54 heures. 

La production d'urine et les niveaux de créatinine, indicateurs clés d'un rein fonctionnant correctement, étaient normaux et équivalents à ceux observés lors d'une greffe de rein humain . 

Tout au long de la procédure et de la période d'observation subséquente, aucun signe de rejet n'a été détecté. Les résultats de l'étude seront présentés pour examen par les pairs en vue d'une publication ultérieure.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !