Pourquoi réparer Notre-Dame en cinq ans est impossible, n'en déplaise à Macron | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Notre-Dame de Paris - AFP
Notre-Dame de Paris - AFP
©BERTRAND GUAY / AFP

Emmanuel Pinocchio

Pourquoi réparer Notre-Dame en cinq ans est impossible, n'en déplaise à Macron

Emmanuel Macron, très motivé, veut que Notre-Dame soit réparée en cinq ans. Malheureusement, cet optimisme ne résiste pas aux analyses, ni même aux faits.

L'histoire montre que réparer une cathédrale prend plusieurs décennies plutôt que cinq ans, comme la cathédrale de Reims, rebâtie en 24 ans, ou celle de Dresde, en 11 ans. Malgré les centaines de millions d'euros déjà récolté pour Notre-Dame de Paris, reconstruire la cathédrale sera long. D'abord, très simplement, à cause d'une liste de dégâts longue comme le bras. Il ne s'agit même pas seulement de reconstruire la flèche et le toit, dit "la forêt", qui ont complètement brûlé. La façade, dont les pierres étaient en calcaire, a été fragilisée par le feu, sans parler de l'eau, qui a attaqué une roche fragile. La structure présente même des risques d'effondrement, particulièrement au niveau de la voûte et de deux pignons, au transept nord et entre les deux beffrois. L'intérieur, maintenant à ciel ouvert, est exposé aux intempéries et ne peut absolument pas être protégé avant que la structure n'ait été complètement examinée. Avant même de commencer à reconstruire l'extérieur, il faudra donc protéger l'intérieur. Les échafaudages posent également problème puisqu'on ne sait pas si la structure, fragilisée, les supportera. Enfin, le chantier risque de se trouver face à un manque d'artisans. 

La Nouvelle République

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !