Selon Manuel Valls, "être Français, c'est aimer la France" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Selon Manuel Valls, "être Français, c'est aimer la France"
©Reuters

Mise au point

Selon Manuel Valls, "être Français, c'est aimer la France"

Le Premier ministre a également estimé que les Français pouvaient être fier "devant le Mont Saint-Michel, les îles du Ponant ou la mosquée de Paris".

Au musée de l'Immigration, à Pari, Manuel Valls a souhaité donner sa vision de la France et de la citoyenneté française. "La France, c'est une histoire très longue, glorieuse et malheureuse, avec ses pages de gloire et ses zones d'ombre qu'il faut regarder avec lucidité, a-t-il estimé. "La France, c'est aussi cette formidable histoire de l'immigration", qui donne "la France d'aujourd'hui : une même nation. Une nation qui ne se fonde pas sur je ne sais quelle origine : on n'est pas français en fonction de sa couleur ou de son nom, ou de son origine ou de sa religion", a poursuivi le Premier ministre. "Mais sur une adhésion, une volonté : celle de partager des valeurs, une envie de construire un destin".

Le locataire de Matignon a fustigé le racisme, "l'exclusion de la manière la plus violente, la plus stupide et abjecte, de la communauté nationale". Pour lui, "être français, c'est être tous citoyens avec tous les mêmes droits et les mêmes devoirs, c'est faire sien l'héritage qui vient de très loin, même si nos ancêtres ne sont pas d'ici, à commencer par les miens", a continué Manuel Valls, d'origine catalane et suisse.

Il a aussi loué "cette belle et magnifique langue" et le fait "avoir le cœur qui se serre quand retentit La Marseillaise". Et le Premier ministre de lister les "fiertés" tricolores. "Être fier devant le Mont Saint-Michel, les îles du Ponant ou la mosquée de Paris", "aimer son pays natal comme Césaire", Albert Camus et Kamel Daoud, Bizet mais aussi le rap, le raï et le slam". Il a conclu : "Etre français, c'est aimer la France".

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !