Pour Macron, Mélenchon est "comme ces chefs d'État africains qui ont perdu l'élection" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Pour Macron, Mélenchon est "comme ces chefs d'État africains qui ont perdu l'élection"
©AFP

Uppercut

Pour Macron, Mélenchon est "comme ces chefs d'État africains qui ont perdu l'élection"

"Heureusement qu'il n'a pas l'armée avec lui" aurait ajouté le chef de l'Etat selon des informations du "Canard enchaîné".

Mélenchon / Macron, c'est encore mieux qu'un combat de boxe. D'après Le Canard Enchaîné de ce mercredi 27 septembre, le chef de l'Etat aurait envoyé quelques petites douceurs à celui qui se pose comme son opposant numéro 1. Déjà, pour le président de la République, le rassemblement du 23 septembre – une initiative du leader de la France insoumise et qui a mobilisé près de 30000 personnes selon la police, a été "raté". Raté… comme les révolutionnaires, selon Macron. "Les révolutionnaires sont souvent des ratés du suffrage universel", aurait-il confié. "Son modèle, c'est Maduro et son Assemblée constituante. C'est pour ça qu'il appelle à une Constituante en France !". 

Et de multiplier les comparaisons internationales : "Mélenchon se comporte comme ces chefs d'État africains qui ont perdu l'élection. Heureusement qu'il n'a pas l'armée avec lui". Le locataire de l'Elysée aurait par ailleurs demandé à ses proches de "ne rien lui laisser passer", de "le surveiller de près pour bondir sur lui à la moindre faute". 

Un Emmanuel Macron excédé…mais un "monarque serein". Alors que Jean-Luc Mélenchon avait lancé que la rue avait abattu les rois et les nazis, il lui rétorque que "la rue a peut-être fait tomber des rois, mais rarement des rois élus quatre mois plus tôt". 

Lu sur RTL

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !