Pour les députés, le burn-out peut désormais être reconnu comme maladie professionnelle | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Pour les députés, le burn-out peut désormais être reconnu comme maladie professionnelle
©Pixabay

Acté

Pour les députés, le burn-out peut désormais être reconnu comme maladie professionnelle

Les députés socialistes ont déposé un amendement en ce sens, désormais inscrit dans le projet de loi sur le dialogue social.

C'était devenu une arlésienne. Cette fois, le syndrome d'épuisement professionnel (ou burn-out) vient d'être inscrit dans le projet de loi sur le dialogue social, grâce à des amendements du parti socialiste et du gouvernement. Dès lors, il sera possible de le faire reconnaître comme maladie professionnelle par un médecin. "C'est le mal moderne du travail. Le gouvernement doit s'en préoccuper" expliquait encore ce matin Benoît Hamont sur RTL.

Vue la complexité d'un tel syndrome, il ne sera pas directement lié au tableau des maladies professionnelles mais par le système complémentaire de reconnaissance des maladies professionnelles.

De son côté, le ministre du Travail François Rebsamen s'est montré "réservé" car cela "pourrait satisfaire tout le monde a priori mais aurait peu de réalité, à part un aspect médiatique." Il est en effet parfois difficile de définir ce qui relève du burn-out et ce qui ne l'est pas. Pour le ministre, le travail doit d'abord être fait de façon préventive auprès des entreprises.

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !