Pour Jean-Pierre Raffarin, Hollande "confond réforme et manœuvre" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Pour Jean-Pierre Raffarin, Hollande "confond réforme et manœuvre"
©Reuters

Tacle

Pour Jean-Pierre Raffarin, Hollande "confond réforme et manœuvre"

"Le temps de la réforme, c'est généralement le début d'un quinquennat", estime l'ancien Premier ministre dans un entretien au Journal du Dimanche.

Jean-Pierre Raffarin, qui a rallié Alain Juppé, livre son analyse de la crise politique et sociale autour de la loi El Khomri, ce dimanche dans un entretien au JDD.

Pour le président de la commission des affaires étrangères du Sénat, "le pays gronde, en raison du double échec – politique et économique – du pouvoir, mais aussi en raison du sentiment profond que la politique ne traite pas les vrais sujets des Français."

Il estime "vital de réformer le code du travail" mais note que "le temps de la réforme, c’est généralement le début d’un quinquennat".  Mettant dos à dos François Hollande et son prédécesseur, il souligne qu'à "la veille de l’élection présidentielle et comme ce fut le cas dans le quinquennat précédent – je pense à la TVA sociale –, on confond réforme et manœuvre".

Pour Jean-Pierre Raffarin, il est "vital de faire de l'emploi un sujet de l'état d'urgence, et de rechercher l'unité nationale pour ce combat".

Le soutien d'Alain Juppé en vue de la présidentielle de 2017 ne se réjouit pas des difficultés de la gauche, au contraire. "Dans notre situation économique et de sécurité, personne ne peut se réjouir du désordre. Car c'est dans le désordre que naissent les plus graves menaces. Le pays aurait besoin de la paix sociale pour mieux lutter contre le terrorisme. La situation est donc excessivement dangereuse. Le pouvoir est trop faible, l'opposition trop incertaine et les élections trop lointaines pour que nous soyons rassurés", analyse-t-il.

Lu dans Le JDD

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !