Pour Jacques Attali, la France doit mieux travailler sur "l'économie positive" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Pour Jacques Attali, la France doit mieux travailler sur "l'économie positive"
©Pool / Reuters

Coué

Pour Jacques Attali, la France doit mieux travailler sur "l'économie positive"

L'économie positive est un concept qui mesure les économies nationales qui servent les nouvelles générations et pas seulement le profit à court-terme.

La France est 18ème au monde sur le classement mondiale de l'"indice de positivité économique". Il s'agit d'un indice qui prend en compte de très nombreux critères comme la qualité de l'eau, la croissance, le taux de suicide, la tolérance, pour établir un classement des pays dont l'économie est la plus "positive", c'est-à-dire qui ne produit pas simplement de la croissance mais sert les nouvelles générations, protège l'environnement et favorise l'altruisme. La France est au 18ème rang, derrière la Norvège (numéro un), les Etats-Unis ou le Royaume-Uni. (Le dernier pays est la Grèce.)

Ce concept est un bébé de Jacques Attali. Le président François Hollande lui avait commandé un rapport sur le sujet en 2012, et depuis Attali organise chaque année au Havre un forum sur "l'économie positive", qui a lieu en ce moment, et à l'occasion duquel il met à jour son classement. 

La France a quelques points forts dans le classement, comme la solidarité entre les territoires et la transparence. Nos poibnts faibles sont l'éducation, la solidarité intergénérationnelle, et la croissance, inférieure à la moyenne de l'OCDE. 

Lu sur Nordnet

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !