Pour Forbes, Vladimir Poutine est toujours "l'homme le plus puissant du monde" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Pour Forbes, Vladimir Poutine est toujours "l'homme le plus puissant du monde"
©Reuters

Le tsar

Pour Forbes, Vladimir Poutine est toujours "l'homme le plus puissant du monde"

Pour la troisième année consécutive, le président russe est en tête du classement. Il devance Angela Merkel et Barack Obama.

Il va y prendre goût, c'est certain. Vladimir Poutine reste l'homme le plus puissant du monde selon un classement publié ce mercredi par le magazine Forbes, qui le placeen tête pour la troisième année consécutive. Il devance la chancelière allemande Angela Merkel, qui gagne trois places, et le président américain Barack Obama, qui, lui, en perd une.

Forbes estime que Vladimir Poutine "continue à prouver qu'il est l'une des rares personnes dans le monde qui puisse se permettre de faire ce qu'il veut". Les sanctions internationales imposées à son pays "ont frappé le rouble et entraîné la Russie dans une récession de plus en plus marquée, sans l'affaiblir le moins du monde", poursuit le site du magazine, rappelant que sa popularité demeure très élevée en Russie. Sa décision de porter assistance au président syrien Bachar el-Assad en ordonnant des frappes aériennes contre les forces non gouvernementales a également renforcé son influence à l'international.

Parmi les nouveautés du classement annuel de Forbes, figure l'entrée du candidat à la primaire républicaine américaine Donald Trump, désormais 72e. Entré en 2014 dans ce classement, le chef du groupe djihadiste État islamique (EI), Abou Bakr al-Baghdadi, se maintient au classement (57e contre 54e en 2014).

Lu sur TF1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !