Pour Eric Ciotti, "Hollande ne sera peut-être pas candidat… pour éviter le ridicule" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Pour Eric Ciotti, "Hollande ne sera peut-être pas candidat… pour éviter le ridicule"
©

Dans l'actu

Pour Eric Ciotti, "Hollande ne sera peut-être pas candidat… pour éviter le ridicule"

La primaire de la droite et du centre était une fois de plus au coeur de l’actualité des matinales ce jeudi matin.

Invité ce jeudi de Raphaëlle Duchemin sur RMC, Éric Ciotti s'est exprimé sur la probabilité d'un second tour FN-PS à la prochaine présidentielle. Si Nicolas Sarkozy a déjà fait savoir que la question "ne se poserait pas", son porte-parole a répondu dans la même lignée. "Monsieur Hollande a 4% d'opinion favorable. Il ne sera peut-être pas candidat, c'est à lui de prendre cette responsabilité pour éviter le ridicule". Le président du conseil départemental des Alpes Maritimes, soutien de Nicolas Sarkozy, a fustigé François Bayrou...qui a annoncé soutenir Alain Juppé. "Monsieur Bayrou, c'est celui qui a fait entrer François Hollande à l'Elysée en 2012, a lancé Eric Ciotti. "Est-ce que demain, il va peser si Monsieur Juppé gagne ? Sur la majorité, est-ce qu'il y aura un groupe parlementaire ?"


Ciotti: "Hollande ne sera peut être pas... par BFMTV

Alors que l'UDI soutient officiellement Alain Juppé pour la primaire de la droite et du centre, son président, Jean-Christophe Lagarde, a tiré à boulets rouges sur Nicolas Sarkozy au micro de la radio Europe 1. "Je pense qu'aujourd'hui, Nicolas Sarkozy est un danger pour l'alternance" a-t-il souligné. "Parce qu'à force de diviser la droite et le centre, de mettre cette brutalité dans cette campagne, il aurait bien du mal à recoller les morceaux. Comment est-ce qu'il réussirait demain là où il a échoué hier ? Si les Français ont décidé de se passer de lui en 2012, c'est parce qu'ils ont considéré qu'il avait échoué". 


Jean-Christophe Lagarde dénonce la campagne... par Europe1fr

Invité de RTL ce jeudi matin, Nicolas Dupont-Aignan, candidat à l’élection présidentielle de 2017, a affiché son credo : la rupture : "Je suis le seul à proposer une vraie rupture. Les Français ne veulent pas d'une rupture dans le drame avec le Front national. Je suis le seul à proposer une rupture dans le calme" a-t-il martelé. Le président de Debout la France a appelé à voter pour un "patriotisme constructeur".


Dupont-Aignan : "Le Front national serait une... par rtl-fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !