Possible conflit d'intérêt au sein du Conseil d'Etat après la suspension d'un magistrat | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Possible conflit d'intérêt au sein du Conseil d'Etat après la suspension d'un magistrat
©

Aïe

Possible conflit d'intérêt au sein du Conseil d'Etat après la suspension d'un magistrat

Olivier Coiffet, magistrat au sein du Conseil d'Etat et président du corps des tribunaux administratifs et des cours administratives d'appel, aurait été suspendu de ses fonctions pendant dix-huit mois, dont six avec sursis, pour un cumul public-privé.

D'après des informations obtenues exclusivement par Le Point, Olivier Coiffet aurait reçu le décret présidentiel mercredi dernier. Mais aucune raison à cette sanction disciplinaire n'a été indiquée sur le décret. Toujours d'après Le Point, le magistrat travaillait a priori jusqu'en juillet 2013 comme associé de Capavocat, une société très lucrative qui se donne pour objectif de former ses étudiants à l'examen du "pré-Capa".

PV Le Point Atlantico

D'après un procès verbal d'assemblée générale extraordinaire que l'hebdomadaire a pu se procurer, Olivier Coiffet détenait 415 parts, soit 41.5% du capital de Capavocat, dont le chiffre d'affaire annuel avoisine les 3 millions d'euros. "C'est un business juteux qui n'est pas compatible avec la fonction et la déontologie des magistrats", affirme-t-on au Conseil d'État selon Le Point. 

Lu sur lepoint.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !