Popularité : Manuel Valls en chute libre, il est détrôné par Najat Vallaud-Belkacem | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Popularité : Manuel Valls en chute libre, il est détrôné par Najat Vallaud-Belkacem
©

Pente descendante

Popularité : Manuel Valls en chute libre, il est détrôné par Najat Vallaud-Belkacem

Le ministre de l'Intérieur perd douze points dans le baromètre de février d'OpinionWay.

Le voilà détrôné par Najat Vallaud-Belkacem. Manuel Valls a perdu 12 points de popularité entre janvier et février, selon le baromètre Clai-Metronews-LCI réalisé par l'institut OpinionWay publié ce dimanche. Le ministre de l’Intérieur, habitué à la médaille d’or en terme de popularité gouvernementale, est passé de 57% à 45% de satisfaction.

Najat Vallaud-Belkacem (Porte-parolat, Femmes) devient donc la ministre la plus populaire avec 49% de satisfaction. Elle devance Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères (48%). Ce dernier est suivi de Jean-Yves Le Drian (Défense, 45%) et d’Aurélie Filippetti (Culture, 45%).

"Pour comprendre cette chute brutale, il faut rappeler que la vague de janvier avait été réalisée juste avant les décisions judiciaires d'interdiction du spectacle de Dieudonné", commente OpinionWay. Depuis, ont été "annoncés les résultats de l'observatoire de la délinquance et Manuel Valls est intervenu plusieurs fois sur des thématiques hors de son périmètre ministériel, dénonçant notamment l'émergence d'un tea party à la française. Visiblement, le ministre, qui bénéficiait jusque là d'une forte popularité à droite, a mécontenté cet électorat", selon l'institut.

"Manuel Valls accuse un effondrement de sa popularité", n'a pas manqué de noter Jean-François Copé ce dimanche soir dans le Grand jury RTL/LCI/Le Figaro. "Ce sont d'abord ces résultats très mauvais qui viennent sanctionner l'action du ministre de l'Intérieur", a commenté le patron de l'UMP, soulignant un "échec terrible de sa politique en matière d'immigration clandestine et de sécurité".

Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !