Pollution aux particules fines : 30 départements en alerte maximum, gratuité des transports en commun en Ile-de-France | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Pollution aux particules fines : 30 départements en alerte maximum, gratuité des transports en commun en Ile-de-France
©

Dans le brouillard

Pollution aux particules fines : 30 départements en alerte maximum, gratuité des transports en commun en Ile-de-France

Par ailleurs, les vitesses maximales sont juridiquement abaissées en Ile-de-France à 110 km/h sur les portions d’autoroute normalement limitées à 130 kilomètres/heure.

La pollution sévit toujours sur le nord et l'ouest de la France. Le niveau d'alerte a été dépassé ce jeudi dans plus de 30 départements : en Bretagne, Haute-Normandie, Calvados et Manche, dans une partie de Poitou-Charentes (Deux-Sèvres, Charente-Maritime), dans la majorité de la région Centre (Eure-et-Loir, Indre-et-Loire, Loir-et-Cher et le Loiret) mais aussi dans le Nord-Pas-de-Calais, la Picardie, la Marne, l'Ile-de-France, la région Rhône-Alpes et le Vaucluse. Par ailleurs, afin que les Franciliens se résolvent à moins utiliser leur voiture, ce jeudi Jean-Paul Huchon, le président (PS) du Stif (autorité organisatrice des transports) et de la Région Ile-de-France a annoncé la gratuité des transports en communs durant "toute la durée du pic de pollution".  Ainsi donc, l'ensemble des métros, RER, trains et bus seront donc gratuits de l'ouverture du réseau à 5H30 ce vendredi à la fermeture du réseau ce dimanche soir. Il n'y aura toutefois pas de réduction sur les cartes d'abonnement hebdomadaires ou mensuelles. 

A Paris, face à la longueur de l'épisode de pollution, la ville a décidé ce jeudi de rendre gratuits les systèmes de transport en libre-service, Autolib' et Vélib'. Les Parisiens profitent visiblement à plein de cette gratuité : " Sur la tranche 7 heures-13 heures, l’utilisation des Autolib’ a augmenté de 46 % et celle des Vélib’ de 62 % sur la tranche 7 heures-14 heures (ce jeudi)", s’est félicité la mairie. La gratuité des Vélib’ ne concerne que les tickets journaliers. Quant aux Autolib’, seuls les abonnés — 103 000 personnes en tout — bénéficient de la mesure qui doit se poursuivre jusqu’à la fin de l’épisode de pollution aux particules fines. Les transports en commun seront également gratuits pendant trois jours dans l'agglomération de Caen et de Rouen, et ce vendredi à Reims et dans l'agglomération grenobloise, pour inciter les habitants à laisser leur voiture au garage. 

Par ailleurs, les vitesses maximales sont juridiquement abaissées en Ile-de-France à 110 km/h sur les portions d’autoroute normalement limitées à 130 kilomètres/heure. A 70 km/h sur les portions d’autoroutes, voies rapides, routes nationales et départementales normalement limitées à 90 km/h et à 60 km/h sur le boulevard périphérique. Dans l'Oise aussi, les vitesses sont limitées sur les routes. Sur les axes autoroutiers, les véhicules à moteur sont d’ores et déjà invités à rouler à 110 km/h plutôt que 130 km/h. Sur tous les autres axes routiers du département habituellement limités à 90 km/h et 110 km/h, la vitesse devra être réduite de 20 km/h à partir de 6 heures ce vendredi. Une mesure qui ne s’applique pas aux véhicules prioritaires des forces de l’ordre et de secours.

Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !