Pollution : Ségolène Royal annonce une série de mesures | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Pollution : Ségolène Royal annonce une série de mesures
©Thomas SAMSON / AFP

Plan d'action

Pollution : Ségolène Royal annonce une série de mesures

Vignette obligatoire, prime pour les vélos et scooters électriques, extension de la prime de conversion aux utilitaires, font partie des mesures annoncées par la ministre de l'Environnement.

Après le pic de pollution sans précédent connu cette semaine dans plusieurs villes, la ministre de l'Environnement Ségolène Royal a présenté plusieurs mesures, ce samedi, à la sortie du Conseil des ministres extraordinaire. 

La plus importante mesure, et la plus attendue par les professionnels, est "l'extension de la prime de conversion [à l'électrique] de 10 000 euros aux véhicules utilitaires, y compris aux taxis". Jusqu'ici, les professionnels pouvaient uniquement bénéficier d'un "bonus écologique" de 6 000 euros. A partir de 2017, ils bénéficieront donc d'une subvention supérieure de 4 000 euros s'ils mettent au rebut leur vieux diesel. "C'était une décision attendue depuis longtemps", a dit Mme Royal.

Autre mesure emblématique, "l'obligation d'apposer sur tous les véhicules le certificat qualité de l'air", symbolisé par des vignettes de couleur dans les zones à pics de pollution réguliers. A Paris, cette vignette sera obligatoire à partir du 16 janvier. Grenoble est la première ville à franchir le pas : expérimentée depuis le 1er novembre, sera obligatoire dès le 1er janvier et pourra donner lieu à une verbalisation.

La ministre a en outre rappelé "qu'il y a 1 000 euros pour l'achat d'un scooter électrique à partir du 1er janvier" et qu'une aide de 200 euros pour l'acquisition de vélos à assistance électrique est à l'étude.

Par ailleurs, "j'ai demandé aussi aux sociétés d'autoroute la gratuité pour les véhicules électriques", a déclaré la ministre. Cette mesure est actuellement "en discussion".

Pour la ministre, "Ce qu'il faut maintenant, c'est la révolution du transport propre, des villes responsables, le transport électrique en ville, des modes de locomotion différents", a-t-elle dit.

Lu dans Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !