Pollution : Pékin décrète sa deuxième "alerte rouge" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Pollution : Pékin décrète sa deuxième "alerte rouge"
©Reuters

On voit rien

Pollution : Pékin décrète sa deuxième "alerte rouge"

Le bureau municipal en charge de l'environnement a ordonné des fermetures d'usines et la mise en place à partir de samedi d'une circulation alternée pour les véhicules privés.

Ce qui était exceptionnel il y a quelques jours le devient beaucoup moins aujourd'hui. Car ce vendredi, Pékin a décrété sa deuxième "alerte rouge" à la pollution de l'air. Une nouvelle vague de smog nocif est en effet annoncée dans la capitale chinoise. Le bureau municipal en charge de l'environnement a ordonné des fermetures d'usines et la mise en place à partir de samedi d'une circulation alternée pour les véhicules privés.

Selon une note publiée sur le site internet du Bureau de la Protection environnementale de Pékin, l'alerte devrait durer quatre jours soit jusque mardi. C'est seulement la deuxième fois que le niveau "rouge" est décrété. Les autorités avaient annoncé pour la première fois le 7 décembre une alerte rouge, couplée à une batterie de mesures préventives.

"La densité de particules de 2,5 microns de diamètre (PM 2,5), particulièrement dangereuses pour la santé car elles pénètrent profondément dans les poumons, a souvent dépassé les 300 microgrammes par mètre cube durant l'alerte rouge de la semaine dernière" selon l'ambassade américaine. L'Organisation mondiale de la santé recommande un plafond moyen de seulement 25 microgrammes par vingt-quatre heures.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !