Policiers : finie la colère, les syndicats satisfaits de leur rencontre avec François Hollande à l'Élysée | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Policiers : finie la colère, les syndicats satisfaits de leur rencontre avec François Hollande à l'Élysée
©Reuters

Heureux

Policiers : finie la colère, les syndicats satisfaits de leur rencontre avec François Hollande à l'Élysée

Le président a confirmé un plan global, pour améliorer leurs conditions de travail, sur plusieurs années autour de quatre grands axes : les moyens accordés, les missions, l'évolution des carrières et la révision des politiques pénales.

Les syndicats de police et les gendarmes étaient réunis ce jeudi à l'Élysée à la suite de la manifestation du 14 octobre au cours de laquelle des milliers de policiers se sont rassemblés sous les fenêtres du ministère de la Justice à Paris et devant divers tribunaux en région pour manifester leur colère. Et ils ressortent satisfaits de leur entrevue avec François Hollande. Tous, qu'ils soient des syndicats classés à gauche ou à droite sur l'échiquier politique. 

"Nous avons été écoutés, on a vu un président de la République très attentif", a salué Jean-Claude Delage, du syndicat Alliance. "Nous avons eu des réponses précises, claires, qui correspondent à nos attentes, à savoir l'engagement sur un plan pluriannuel avec un calendrier précis", a-t-il ajouté, soulignant qu'il "reste maintenant à savoir quel sera le financement de ces mesures". Pour Yves Lefebvre (SGP-FO), "on peut estimer que le président de la République a pris en compte la colère des policiers, nous attendrons avec précision quels seront les effets budgétaires derrière". "Pas d'enveloppe budgétaire à la hauteur de nos attentes, pas de protocole d'accord au mois de mars prochain", a-t-il menacé. "On a un calendrier (...) c'est important d'avoir des perspectives", "on est satisfait d'entendre le président dire qu'il y a eu des dysfonctionnements" avec la justice, "un tabou est tombé, on peut se dire les choses", a renchéri Jean-Marc Bailleul (CFDT).

"S'agissant des missions, le président de la République a souhaité que toutes les initiatives soient prises pour que les fonctionnaires de police et les militaires de la gendarmerie soient recentrés sur leur coeur professionnel de métier", a déclaré le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, à l'issue de la réunion. François Hollande a également insisté sur la modernisation de la chaîne pénale, annoncé une poursuite des améliorations de carrière avec un "cycle de concertation de fin novembre à fin mars", une révision des rythmes de travail et promis des moyens aux forces de l'ordre, notamment des "véhicules et armements", "avant l'été 2016". Le plan de lutte contre les suicides bénéficiera "de toutes les attentions" avec notamment "le recrutement de personnel spécialisé".

Rendez-vous est pris pour mars 2016 avec une nouvelle rencontre entre le chef de l'Etat et les syndicats.

Lu sur RTL

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !