Polémique sur La Marseillaise : Valls défend Taubira et fustige des "polémiques absurdes" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Polémique sur La Marseillaise : Valls défend Taubira et fustige des "polémiques absurdes"
©

Suite du feuilleton

Polémique sur La Marseillaise : Valls défend Taubira et fustige des "polémiques absurdes"

La ministre de la Justice avait confirmé dimanche n'avoir pas chanté l'hymne national à deux reprises samedi 10 mai, jour de la commémoration de l'abolition de l'esclavage.

Les commentaires abondent sur ce qu'on appelle la polémique de La Marseillaise. Si certains membres de l'UMP comme Jean-François Copé et le Front national demandent la démission de Christiane Taubira, le PS serre les rangs et fait bloc autour de la ministre de la Justice. Lundi soir, Manuel Valls en personne est venu au secours de sa ministre. Lors d'une visite d'entreprise à Faverges en Haute-Savoie, il a fustigé des "polémiques absurdes".

"Le pays crève de ces polémiques absurdes qui font perdre du temps et détournent nos compatriotes de l'essentiel" a-t-il expliqué. Dans un premier temps, Manuel Valls n'avait pas voulu répondre aux questions des journalistes sur le sujet disant ne pas vouloir se "laisser détourner" par ces "polémiques nationales".

Dimanche, la ministre de la Justice avait confirmé n'avoir pas chanté la Marseillaise à deux reprises samedi 10 mai, jour de la commémoration de l'abolition de l'esclavage. Christiane Taubira a indiqué que "certaines circonstances appellent davantage au recueillement... qu'au karaoké d'estrade". Une dernière expression qui a choqué quelques personnalités de la classe politique. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !