Plus de 130 000 migrants sont arrivés en Europe par la Méditerranée en 2016 | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Selon le HCR, 122 637 des 131 724 arrivées enregistrées depuis janvier 2016 concernaient la Grèce.
Selon le HCR, 122 637 des 131 724 arrivées enregistrées depuis janvier 2016 concernaient la Grèce.
©Reuters

Crise migratoire

Plus de 130 000 migrants sont arrivés en Europe par la Méditerranée en 2016

"Ces conditions de surpeuplement conduisent à des pénuries de vivres, d’abris, d’eau et de sanitaires. Les tensions s’accumulent, alimentant les violences et faisant le jeu des passeurs", a déclaré Adrian Edwards, porte-parole du HCR.

Selon les chiffres publiés ce mardi par le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), 131 724 personnes ont traversé la Méditerranée depuis le mois de janvier 2016, soit un nouveau record. Selon le HCR, l'Europe se trouve ainsi au bord d'une crise humanitaire dont elle serait majoritairement responsable. 

"Ces conditions de surpeuplement conduisent à des pénuries de vivres, d’abris, d’eau et de sanitaires. Les tensions s’accumulent, alimentant les violences et faisant le jeu des passeurs", a déclaré Adrian Edwards, porte-parole du HCR, à l'occasion d’une conférence de presse à Genève.

"La Grèce ne peut pas gérer cette situation seule (…) Il demeure absolument vital que les tentatives de répartition [de réfugiés] sur lesquelles l’Europe s’est accordée en 2015 aient la priorité et soient mises en œuvre", a-t-il ajouté. 

Selon le HCR, 122 637 des 131 724 arrivées enregistrées depuis janvier 2016 concernaient la Grèce, alors que 410 décès ont été enregistrés sur les routes migratoires.

En 2015, plus d’un million de réfugiés sont arrivés en Grèce ou en Italie pour fuir les persécutions. Plus de la moitié venaient de Syrie, les autres d’Erythrée, d’Afghanistan ou encore d’Irak.

>>>> à lire aussi : 77% des Français sont favorables à l'expulsion des migrants déboutés du droit d'asile

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !