Plus d'un million d'euros d'indemnisation pour une victime d'explosion de siphon de cuisine | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Plus d'un million d'euros d'indemnisation pour une victime d'explosion de siphon de cuisine
©France Bleu

Justice

Plus d'un million d'euros d'indemnisation pour une victime d'explosion de siphon de cuisine

Une jeune mère de famille a été indemnisée par la justice civile après avoir été grièvement blessée par l'explosion d'un siphon de cuisine. Un terrible accident qui rappelle la mort d'une blogueuse alsacienne décédée en juin.

Une femme âgée d'une trentaine d'année a vu sa vie bousculer après l'explosion d'un siphon de cuisine qui lui a déformé le crâne et laissé de lourdes séquelles. Elle a obtenu en justice un million d'euros en réparation des préjudices subis comme le rapporte le journal La Dépêche.

C'est une triste histoire. En décembre 2013, alors qu'elle préparait une mousse, une jeune femme de 30 ans a été blessée par l'explosion de son siphon  à chantilly devant son mari et ses trois enfants. Grièvement blessée, elle aura la moitié du visage déformé, le crâne fracturé et une hémorragie intracrânienne qui la laisseront avec de graves séquelles. Profondément handicapée, la jeune femme perdra le goût, l'odorat et souffrira de troubles de la mémoire.

«Malgré l'importance des lésions initiales, les chirurgiens ont effectué un travail remarquable pour permettre à cette jeune fille de retrouver son visage», explique Me Emeline Petitgirard, avocate de la victime et de sa famille au journal La Dépêche sans pour autant avoir "pu reprendre son travail" depuis précise-t-elle.

Après plus de 3 ans passés en justice, la jeune mère de famille a été indemnisée à hauteur de plus d'un million d'euros sur décision du tribunal de Montauban. Son mari et ses trois enfants ont reçu 10 000€ chacun pour préjudice morale. Une décision rare.

Toutefois seul l'importateur du siphon et son assureur AXA ont été condamnés, la justice n'ayant pas retenu la responsabilité du distributeur Auchan auprès de qui la victime dit s'être procuré le siphon sans pour autant pouvoir en apporter la preuve.

AXA a interjeté un appel partiel estimant que le distributeur devait partager le paiement des indemnités.

Lu sur La Dépêche

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !