Philippines : au moins 31 morts et 171 disparus dans le naufrage d'un ferry | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Les recherches ont été interrompues à cause du mauvais temps
Les recherches ont été interrompues à cause du mauvais temps
©REUTERS/Erik De Castro

Drame

Philippines : au moins 31 morts et 171 disparus dans le naufrage d'un ferry

Le bateau transportait 831 passagers et membres d'équipage lorsqu'il a sombré dans la nuit de vendredi à samedi après une collision avec un cargo.

Terrible catastrophe maritime au large des côtes des Philippines. Tout est allé très vite. En dix minutes à peine le navire a coulé. Après une collision avec un cargo, un ferry a sombré dans la nuit de vendredi à samedi. le bilan est lourd : au moins 31 personnes et 171 personnes sont portées disparues alors que le St Thomas Aquinas transportait 831 personnes. Mais les recherches ont été arrêtées à cause du mauvais temps. En effet, alors que 629 personnes avaient été secourues, une tempête a obligé les hélicoptères et bateaux qui tentaient encore de retrouver des survivants à stopper leurs investigations.

Quelques heures plus tôt, c'étaient les plongeurs tentant d'atteindre le bateau submergé qui avaient dû suspendre leurs efforts visant à vérifier le nombre de personnes restées prisonnières du ferry lorsqu'il a coulé. "Il pleut fort (...), avec des vents très violents et une mer démontée", a déclaré à l'AFP le porte-parole de la Marine, le lieutenant Gregory Fabic.


Une survivante, Maribel Manalo, âgée de 23 ans, a raconté à son frère l'horreur de se retrouver brusquement plongée dans l'eau froide, dans le noir, et d'émerger du chaos en ayant perdu sa mère. "Elle a dit qu'il y a eu un grand bruit de choc, puis le bateau a commencé à couler", a raconté le frère, Arvin Manalo, à l'AFP. "Elles ont vite mis des gilets de sauvetage et ont sauté dans l'eau, mais elles avaient l'impression d'être tirées vers le fond par le bateau qui coulait. Ma sœur a essayé de pousser ma mère vers le haut, mais elle ont été séparées".

La collision a eu lieu de nuit à une distance de deux à trois kilomètres du port de Cebu, par mer calme, selon les autorités. Le ferry a rapidement coulé après la collision, qui a eu lieu vers 21h00 heure locale (13h00 GMT), a déclaré un porte-parole des garde-côtes, le commandant Armando Balilo. Le commandant des garde-côtes de Cebu, Weniel Azcuna, a précisé à la presse que le cargo, le Sulpicio Express 7, dont l’équipage se compose de 36 membres, n’avait pas coulé.

lu sur L'Express

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !