Philadelphie : un ancien gardien du camp d'Auschwitz arrêté | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Philadelphie : un ancien gardien du camp d'Auschwitz arrêté
©

Atrocité

Philadelphie : un ancien gardien du camp d'Auschwitz arrêté

Johann Breyer, mécanicien à la retraite, né en Tchécoslovaquie de mère américaine est âgé de 89 ans.

A 89 ans, Johann Breyer a été rattrapé par son passé. Mécanicien à la retraite, né en Tchécoslovaquie de mère américaine, il a comparu mercredi devant le tribunal de Philadelphie. Il lui est reproché d'avoir été gardien au camp de concentration d'Auschwitz pendant la Seconde guerre mondiale. Interrogé, il a reconnu avoir rejoint les Waffen SS à l'âge de 17 ans mais a affirmé ne pas avoir été gardien en Pologne. 

Mais Johann Breyer fait l'objet d'une enquête en Allemagne depuis 2012. Il est soupçonné d'avoir été le complice de la mort de milliers de personnes en 1944. 158 chefs d'inculpation ont été retenu contre lui par le tribunal. Son avocat a expliqué que son client démentait fermement ces accusations. "Il nie toute implication dans des crimes de guerre. Il n'a jamais été un nazi" a indiqué Me Boyle qui a précisé que son client a été arrêté à cause d'un mandat allemand et qu'il serait entendu une nouvelle fois dans quelques jours avant une possible extradition le 21 août. 

"Il a été autant victime des nazis que les autres. Il n'était pas volontaire dans les SS, il ne voulait pas être un SS, il a déserté des SS" a ensuite expliqué son avocat qui soutient que son client a été prisonnier dans un camp russe durant cette période. Son avocat a enfin affirmé que Johann Breyer "souffre de démence" et de "problèmes cardiaques". 

Lu sur The dailybeast

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !