Peur de l'avion ? Accrochez-vous les turbulences atmosphériques risquent de se multiplier | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Environnement
Peur de l'avion ? Accrochez-vous les turbulences atmosphériques risquent de se multiplier
©Reuters

Ca va secouer!

Peur de l'avion ? Accrochez-vous les turbulences atmosphériques risquent de se multiplier

Vous avez peur des turbulences en avion ? Mauvaise nouvelle, elles vont devenir de plus en plus fréquentes !

En mars dernier, un Boeing 777 opéré par la compagnie Turkish Airlines a dû se poser d'urgence à l'aérorport JF Kennedy de New York. A l'arrivée, une flotte d'ambulances emmenait 28 passagers et un agent de bord à l'hôpital. A l'origine de l'incident : de fortes turbulences atmosphérique survenues alors que l'avion se trouvait au-dessus du Maine et qu'il ne lui restait plus que 45 minutes de vol. 

En cause ? Le réchauffement climatique et son impact sur le cisaillement du vent. Résultat : d'après une étude publiée dans la revue Nature ce mercredi, les turbulences violentes au-dessus du corridor de l’Atlantique Nord pourraient devenir bien plus communes dans les années à venir. 

En effet, jusqu'alors les températures des courants d'air dans la haute et basse stratosphère s'auto-régulaient mais en raison de l'accélération du jet stream provoqué par le changement climatique, les cisaillements du vent sont bien plus forts et les turbulences plus violentes et plus nombreuses. 

Prévoyez donc une multiplcation des secousses lors de vos prochains vols... Mauvaise nouvelle donc si vous êtes déjà stressé en avion.. Mais rappelez-vous, d'après les pilotes les turbulences provoquent très peu de crash.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !