Pays-Bas : 26 femmes inséminées par d'autres hommes que leurs conjoints, en raison d'une "faute de procédure" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Pays-Bas : 26 femmes inséminées par d'autres hommes que leurs conjoints, en raison d'une "faute de procédure"
©MARCEL MOCHET / AFP

Maladresse

Pays-Bas : 26 femmes inséminées par d'autres hommes que leurs conjoints, en raison d'une "faute de procédure"

"Il existe une chance que les ovules aient été fécondés par les spermatozoïdes d'un autre homme que le père désiré", admet l’University Medical Center Utrecht.

Comme le rapporte le site "Gènéthique" mardi 3 janvier, l’University Medical Center Utrecht, un centre médical universitaire aux Pays-Bas, a ouvert une enquête après plusieurs dysfonctionnements lors de fécondations in vitro. Le centre médical admet que 26 femmes pourraient avoir été inséminées par le sperme d'un autre homme que celui de leur conjoint.

"Durant la période entre mi-avril 2015 et mi-novembre 2016, une faute de procédure a été commise dans le laboratoire de FIV. Il est possible que les spermatozoïdes d'un autre couple suivant le traitement se soient retrouvés près de la fécondation d'ovules de 26 couples", explique l’University Medical Center Utrecht dans un communiqué. 

"Il existe une chance que les ovules aient été fécondés par les spermatozoïdes d'un autre homme que le père désiré", ajoute la direction du centre. 

Plus d'un an après les premiers incidents de ce type, la moitié des femmes inséminées par le mauvais donneur ont accouché ou sont actuellement enceintes. Par ailleurs, certains embryons ont été congelés après cette procédure et sont encore disponibles pour plusieurs des 26 couples concernés.

Le conseil d'administration "va tout faire pour faire la lumière aussi rapidement que possible sur cette affaire", et "cherche à savoir comment limiter autant que possible les conséquences pour les couples et le laboratoire".

>>>> À lire aussi : Fécondation : bientôt des bébés sans maman ? ; Le système immunitaire aide à brûler les graisses inutiles

 

Lu sur Gènéthique

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !