Passage de la TVA de 7 à 10% : les restaurateurs n'en veulent pas | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Passage de la TVA de 7 à 10% : les restaurateurs n'en veulent pas
©

Non c'est non

Passage de la TVA de 7 à 10% : les restaurateurs n'en veulent pas

Ce jeudi sur Europe 1, Roland Héguy, le président de l’Umih, l’Union des métiers et des industries de l'hôtellerie, a demandé officiellement au gouvernement d'y renoncer.

En ce moment, le gouvernement est critiqué de toute part. La fronde fiscale est passée par là. Mais entre suspension de l'écotaxe, réunions et médiation avec les dirigeants du football sur la taxe à 75%, l'exécutif accorde certains ayant-droits. De quoi rendre jaloux les professionnels qui vont être directement touchés par la hausse de la TVA prévue pour le 1er janvier 2014. Ainsi, après les artisans et les centres équestres, c'est au tour de l'hôtellerie et de la restauration de taper du poing sur la table. C'est en tout cas ce qu'a fait ce jeudi sur Europe 1, Roland Héguy, le président de l’Umih, l’Union des métiers et des industries de l'hôtellerie. Il a demandé officiellement au gouvernement de renoncer au passage de la TVA de 7 à 10% prévue au 1er janvier 2014.

Celle-ci "n’est pas supportable pour nos entreprises. C’est l’augmentation de trop ", assure-t-il. "C’est un grand plan social invisible, car il concerne un ou deux employés mais dans des centaines de milliers d’entreprises de moins de dix salariés". Selon ses estimations, 30 000 emplois sont directement concernés par une telle hausse. C'est pourquoi Roland Héguy demande, au micro d’Europe 1, "un report de la hausse de la TVA au 1er janvier 2014". Selon le président de l’Umih, le gouvernement doit montrer "s’il a une vraie volonté politique pour repasser la TVA à 5,5% dans le secteur afin de relancer l’économie et l’emploi". Un requête qui trouve du soutien politique à trois mois des élections municipales. En effet, dernièrement Jean-Luc Mélenchon, le leader du Front de gauche, a appelé à une manifestation contre cette future hausse de la TVA. Et Jean-Vincent Placé le président du groupe EELV au Sénat, se veut encore plus menaçant : " La hausse de la TVA sera peut-être la goutte de trop."

 

lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !