Parité homme-femme : les Mauriciennes étonnées par les déclarations de Ségolène Royal | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
"Pour venir nous dire de telles inepties, [...] il faut être folle, stupide ou n'en avoir rien à faire...", dénonce une journaliste locale.
"Pour venir nous dire de telles inepties, [...] il faut être folle, stupide ou n'en avoir rien à faire...", dénonce une journaliste locale.
©Reuters

Rectification

Parité homme-femme : les Mauriciennes étonnées par les déclarations de Ségolène Royal

“Maurice est un exemple au niveau planétaire en termes d’unité, de solidarité et de l’émancipation de la femme”, avait déclaré la responsable politique française.

“Maurice est un exemple au niveau planétaire en termes d’unité, de solidarité et de l’émancipation de la femme”. C’est ce qu’avait déclaré Ségolène Royal lors d’une cérémonie organisée par le ministère de l’Egalité du genre, du développement de l’enfant et du bien-être de la famille dans le cadre de la Journée internationale de la femme, à l’Institut Mahatma Gandhi (MGI) sur l’île Maurice.

Dans un billet publié par le site Internet L'express.mu, la journaliste Deepa Bhookhun a tenu à rectifier le tir. Pour elle, la situation des femmes sur l’île n'est pas le portrait idyllique qu'en a fait l'ex candidate socialiste à l'élection présidentielle française. "Pour venir et dire de telles inepties, pour oser penser que les mauriciennes sont assez bêtes pour leur dire que tout va bien, il faut être folle, stupide ou tout simplement n'en avoir rien à faire...", s'exprime-t-elle.

La journaliste pointe également du doigt la stratégie du Premier ministre mauricien Navin Ramgoolam, qui a selon elle jeté son dévolu sur Ségolène Royal pour mieux avoir accès au président de la République François Hollande. "Comment Ségolène Royal est-elle venue sur l’île Maurice ? A-t-elle payé pour son vol ? A-t-elle bénéficié de privilèges particuliers pendant son séjour ? Qu'est ce que nous avons payé d'autres ?" s'interroge la journaliste.

"Et en retour de 'notre' générosité, qu'elle a du manifestement prendre pour la générosité du Premier ministre, madame Royal nous révèle que nous sommes un exemple pour l'Europe...", conclut finalement l'éditorialiste.

Deepa BhookhunDeepI mean really, to come and talk such rubbish, to dare think that Mauritian women were so bloody stupid that she could come and insult them by telling them just how good they had it, one has to either be raving mad, plain stupid or just not give a damn about anything as long as they get what they want.

Lu sur L'Express.mu

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !