Paris : le tribunal administratif maintient la piétionnisation des voies sur berges | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Paris : le tribunal administratif maintient la piétionnisation des voies sur berges
©REUTERS/Pascal Rossignol

Confirmé

Paris : le tribunal administratif maintient la piétionnisation des voies sur berges

Promu par la maire de Paris Anne Hidalgo pour combattre la pollution de l'air, ce projet empêche l'accès de la voie Georges-Pompidou à la circulation automobile sur 3,3 km.

Malgré de nombreuses protestations, le tribunal administratif a refusé mardi 15 novembre d'interrompre la piétonnisation des voies sur berges dans Paris, depuis la mise en place du dispositif l'été dernier.

"Les arguments des requérants ne permettaient pas (...) de caractériser un doute sérieux quant à la légalité de ce projet pouvant justifier sa suspension (…) La réduction à terme de la circulation automobile, de la diminution de la pollution de l'air, de la mise en valeur des berges de la Seine, inscrites sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO, et du développement de l'attractivité touristique" constituent l'intérêt de cette initiative, a estimé le juge dans son ordonnance. 

Promu par la maire de Paris Anne Hidalgo pour combattre la pollution de l'air, ce projet empêche l'accès de la voie Georges-Pompidou à la circulation automobile sur 3,3 km du quai bas le long de la Seine. Depuis la mise en place de cette mesure, différentes associations de riverains s'étaient portées parties civiles afin d'obtenir son annulation. 

>>>> À lire aussi : Piétonnisation des voies sur berges : Anne Hidalgo veut-elle achever d’interdire Paris aux pauvres ?

 

Lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !