Paris : la circulation sera bientôt limitée à 30 km/h au centre et à l'est | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
La Mairie de Paris prévoit aussi la création de nouvelles "zones de rencontre" sur les axes moins importants.
La Mairie de Paris prévoit aussi la création de nouvelles "zones de rencontre" sur les axes moins importants.
©Reuters

Ralentissement

Paris : la circulation sera bientôt limitée à 30 km/h au centre et à l'est

La maire PS de Paris, Anne Hidalgo, a pris l'engagement de "généraliser les zones à 30 km/h d'ici 2020, afin d'apaiser l'espace public, de rendre la rue plus sûre et de réduire les nuisances sonores liées au trafic routier".

Le Conseil de Paris devrait confirmer mardi 26 mai la limitation de la circulation à 30 km/h dans le centre et l'est de la ville. La "programmation 2015 de ces aménagements" sera soumise au Conseil par Christophe Najdovski, adjoint EELV à la Mairie de Paris, en charge des transports, des déplacements et de l'espace public.

Un communiqué de la Mairie de Paris rappelle l'engagement de Anne Hidalgo de "généraliser les zones à 30 km/h d'ici 2020, afin d'apaiser l'espace public, de rendre la rue plus sûre et de réduire les nuisances sonores liées au trafic routier".

"Alors que 20 % du territoire parisien est aujourd'hui concerné par une zone 30 ou une zone de rencontre, ce taux atteindra les 30 % d'ici la fin de l'année (...)  Pour cela, ce programme propose de passer en zones à 30 km/h l'ensemble de l'hyper-centre : 1er, 2e, 3e et 4e arrondissements (...) il complète également le maillage des "zones 30" existantes avec de nouveaux périmètres dans les 8e, 11e, 12e, 13e, 17e et 20e arrondissements" précise le communiqué. 

Ce programme inclue également la création de nouvelles "zones de rencontre" sur les axes moins importants, "où la vitesse est limitée à 20 km/h et où les piétons sont prioritaires".

lu sur Ouest-France

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !