La palme d'or est décernée à... | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
La palme d'or 
est décernée à...
©

Habemus palpam !

La palme d'or est décernée à...

Retrouvez le palmarès complet du 65ème Festival et les réactions des lauréats.

(Mis à jour lundi 28 mai à 8h15) :

Le jury du 65ème festival présidé par Nanni Moretti a rendu son verdict : 

  • Palme d'or Amour de Michel Haneke

    "Je suis très content. Il n'y a rien d'autre à dire", confie le réalisateur au micro de Canal +. Palme d’or en 2009 pour Le ruban blanc, l’Autrichien a choisi d’aborder un sujet tabou : la fin de vie, avec deux personnages, un couple d'octogénaires, dépassés par la maladie. "Avec mon épouse, nous nous sommes promis de ne jamais se retrouver dans une telle situation. On observe cela dans notre entourage, chez des amis et j’ai vécu une expérience similaire dans ma famille qui m’a beaucoup touché. Avant, la presse disait que j’étais le spécialiste de la violence. A présent, on dit que je suis romantique ! Les gens aiment vous coller des étiquettes."




  • Grand Prix : Reality de Matteo Garrone

    Très ému, le cinéaste s'est dit "très heureux d'être ici encore" en français, alors qu'il avait remporté en 2008 le Grand Prix de Cannes pour Gomorra, autrement plus grave et plus violent, sur la Camorra, la mafia napolitaine. Particularité qui a toute son importance : l’interprète principal de Reality, Aniello Arena, est actuellement incarcéré pour double homicide



  • Mise en scène : Carlos Reygadas pour Post Tenebras Lux

    Prix du jury en 2007 pour Lumière silencieuse, le Mexicain n’a que faire des critiques assassines parues dans la presse à l’issue de la projection de son film : "Je veux dire merci à ceux qui l’aiment et aussi à ceux qui le détestent. Je ne suis pas si fou que ça. Post Tenebras Lux n’est pas qu’une succession d’images. Mon but est de pouvoir m’exprimer avec une liberté absolue."



  • Prix du jury : La part des anges de Ken Loach

    C’est la troisième fois que le réalisateur britannique remporte le prix du jury, après Secret défense en 1990 et Raining Stones en 1993, avant de repartir avec la Palme d’or en 2006 pour Le vent se lève. L’homme est toujours aussi engagé socialement. "J’évoque les jeunes au chômage sur le mode de la comédie. Même si la situation est sérieuse, ils restent optimistes. Voilà pourquoi il faut s’élever contre les plans d’austérité que les gouvernements veulent nous imposer."




    • Interprète masculin : Mads Mikkelsen, dans Jagten (La Chasse) de Thomas Vinterberg

      "Je suis très surpris d’avoir gagné ! Je suis revenu à Cannes samedi dans le cas où le film obtiendrait un prix pour remplacer Thomas Vinterberg, qui est en train de devenir papa au moment où je vous parle. En général, je suis plutôt calme. Là, je suis surexcité !"



    • Interprète féminine : Cosmina Stratan et Cristina Flutur, dans Au-delà des collines de Cristian Mungiu.



    • Scénario : Au-delà des collines de Cristian Mungiu. 

  • Court-métrageSessiz-be Deng de L. Rezan Yesilbas (Turquie)
  • Caméra d'or : Benh Zeitlin pour Beasts of the Southern Wild.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !