Pacte de responsabilité : le gouvernement et les députés PS "in love" après leurs divergences | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Pacte de responsabilité : le gouvernement et les députés PS "in love" après leurs divergences
©Reuters

C'est du sérieux

Pacte de responsabilité : le gouvernement et les députés PS "in love" après leurs divergences

A l'occasion de la réunion du groupe socialiste, Manuel Valls a réussi a calmer les dissensions entre le gouvernement et les parlementaires de la majorité, quinze jours après le vote du pacte de responsabilité.

Deux semaines après le vote du pacte de responsabilité désapprouvé par 44 députés socialistes, Manuel Valls s'est employé à renouer le dialogue avec les plus sceptiques d'entre eux, mardi à l'Assemblée nationale. A l'occasion de la réunion du groupe socialiste au Palais Bourbon, le Premier ministre a tenté de solidifier les liens entre les parlementaires et les membres de son gouvernement. Manuel Valls a visiblement obtenu gain de cause.

"Il y a unanimité pour des liens plus simples, plus directs entre le gouvernement et les parlementaires" a déclaré Annick Lepetit, porte-parole du groupe socialiste  à l'Assemblée, avant de poursuivre : "Nous avons mis en place de nouvelles méthodes de travail entre le groupe et le gouvernement, basées sur le dialogue, la confiance, le débat", ajoutant même que les députés et les ministres étaient "in love", mardi, à la sortie de cette réunion.

Le second porte-parole du groupe socialiste, Thierry Mandon s'est quant à lui félicité de "la façon que les ministres ont d'intégrer dans leurs décisions ce qui peut remonter du Parlement, la façon qu'ils ont de donner des consignes à leurs administrations, d'exiger que les études d'impact des conséquences des textes soient beaucoup mieux faites, que ce soit beaucoup mieux partagé, qu'il y ait plus de transparence dans les motivations de la décision publique".

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !