Organisation internationale du travail : Muriel Pénicaud a été battue dès le deuxième tour par Gilbert Houngbo, l'ancien Premier ministre du Togo | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
L'ancienne ministre du Travail, Muriel Pénicaud, arrive pour une rencontre avec des représentants syndicaux et le président français à l'Elysée, à Paris, le 24 juin 2020.
L'ancienne ministre du Travail, Muriel Pénicaud, arrive pour une rencontre avec des représentants syndicaux et le président français à l'Elysée, à Paris, le 24 juin 2020.
©Ludovic Marin / AFP

OIT

Organisation internationale du travail : Muriel Pénicaud a été battue dès le deuxième tour par Gilbert Houngbo, l'ancien Premier ministre du Togo

Le conseil d'administration de l'Organisation internationale du travail a élu ce vendredi l'ancien Premier ministre du Togo, Gilbert Houngbo, au poste de directeur général. Muriel Pénicaud, ancienne ministre du Travail d’Emmanuel Macron, a donc échoué à prendre la direction de l’OIT.

Gilbert Houngbo, favori pour prendre la tête de l'Organisation internationale du travail (OIT), l'a emporté dès le deuxième tour de scrutin, lors de la réunion du Conseil d'administration de l'instituion, ce vendredi à Genève. Comme Gilles de Robien il y a dix ans, Muriel Pénicaud,  l'ancienne ministre du Travail du gouvernement Macron, a donc échoué.

Cette organisation onusienne réunit des représentants des gouvernements, des employeurs et des travailleurs de 187 Etats membres afin d’établir des normes internationales, d’élaborer des politiques et de concevoir des programmes visant à promouvoir le travail décent.

Soutenue par la France et l'Union européenne, Muriel Pénicaud a tenté de s'affirmer comme la candidate de la démocratie contre les dictatures. Cette stratégie n'a pas fonctionné.

Muriel Pénicaud ne sera donc pas la première femme à diriger l'OIT.

Gilbert Houngbo a recueilli 30 voix, dont les 14 voix des représentants des travailleurs, contre 23 pour Muriel Pénicaud.

Agé de 61 ans, Gilbert Houngbo était président du Fonds international du développement agricole, un organisme d'aide au développement onusien. Entre 2008 et 2012 il avait nommé Premier ministre du Togo.

Les Echos

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !