Orange pourrait écoper d'une amende de plusieurs centaines de millions d'euros pour abus de position dominante | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Orange pourrait écoper d'une amende de plusieurs centaines de millions d'euros pour abus de position dominante
©Reuters

Dans le rouge

Orange pourrait écoper d'une amende de plusieurs centaines de millions d'euros pour abus de position dominante

Selon une information du Figaro, l'opérateur historique est sur le point d'écoper d'une amende record de la part de l'Autorité de la concurrence. Son montant se compterait en centaines de millions d'euros, sans doute inférieur à 500 millions.

Selon une information du Figaro, l'opérateur historique Orange devrait bientôt écoper d'une amende record de la part de l'Autorité de la concurrence, pour abus de position dominante. Son montant se compterait en centaines de millions d'euros, mais sans doute inférieur à 500 millions. Au pire, Orange pourrait se voir infliger une pénalitéà hauteur de 10% de son chiffre d'affaires, soit 4 milliards d'euros.

L'opérateur, qui s'attendait à cette décision, a apporté des précisions dans la soirée du 2 décembre, via un communiqué. "Orange précise tout d'abord qu'il s'agit d'un contentieux ancien, portant sur des pratiques ayant commencé en 2002 et faisant suite à deux plaintes déposées par des concurrents en 2008 et 2010", explique-t-il, faisant référence à l'initiative de SFR.

"Ce contentieux fait l'objet d'informations détaillées dans notre documentation de référence depuis 2009 et régulièrement actualisées, poursuit le groupe. Orange s'est engagé dans un processus de coopération avec l'Autorité de la Concurrence, qui nous permet de considérer qu'il ne sera pas nécessaire de passer des provisions complémentaires sur ce sujet."

L'affaire remonte à avril 2008 et au dépôt d'une première plainte de SFR, qui a dénoncé les pratiques de remises fidélisantes, de couplage, de tarifs discriminatoires et de prix prédateurs de la part d'Orange en France depuis 2003 sur les marchés des communications fixes et mobiles entreprises. Et ce n'est pas une première puisque Bouygues Telecom avait également entamé une action en justice contre Orange sur la même base en août 2010, mais elle s'est soldée par un accord à l'amiable en 2014, avec une indemnité de 300 millions d'euros.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !