Météo : 41 départements sont en vigilance orange et deux en rouge | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Météo : 41 départements sont en vigilance orange et deux en rouge
©Reuters

Orages

Météo : 41 départements sont en vigilance orange et deux en rouge

L'alerte court jusqu'à, au moins, jeudi à 6h00. Les orages risquent d'être violents avec un fort risque de grêle.

"Des orages violents affecteront un grand quart nord-est du pays depuis cet après-midi jusqu'en soirée", annonce Météo-France qui fait, par ailleurs, état d'une "crue majeure sur le Gave de Pau et une crue importante sur les cours d'eau des Pyrénées centrales et occidentales".  Au total, une quarantaine de départements sont placés ce mercredi matin en vigilance orange aux orages, et deux sont maintenus en vigilance rouge aux crues dans le Sud-Ouest.

En plus de l’Île-de-France déjà placée en alerte orange aux orages, Météo-France a ajouté en milieu de matinée l'Alsace, la Bourgogne, le Centre, la Champagne-Ardenne, la France-Comté, la Haute-Normandie, la Lorraine, le Nord-Pas-de-Calais et la Picardie. 

L'alerte court jusqu'à, au moins, jeudi à 6 heures. Une première vague orageuse a traversé la région parisienne en début de journée et va s'évacuer en cours de matinée vers la Belgique. Une nouvelle zone "plus étendue et plus active" devrait se mettre en place dans l'après-midi. 

"Ces orages seront assez souvent violents avec un fort risque de grêle et de très fortes rafales de vent, ponctuellement on relèvera de fortes intensités de pluie", avertit Météo-France. 

Par ailleurs, les Pyrénées-Atlantiques et les Hautes-Pyrénées sont maintenues en alerte rouge aux crues, et les Landes et la Haute-Garonne en vigilance orange. 


Inondations : 1000 personnes évacuées à Lourdes et Barèges, Luz, Gédre et Gavarnie coupées du monde by la semaine de spy

Lu sur L'Express

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !