Opposé à la loi asile et immigration, le député Jean-Michel Clément claque la porte du groupe LREM | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Opposé à la loi asile et immigration, le député Jean-Michel Clément claque la porte du groupe LREM
©PATRICK KOVARIK / AFP

Clap de fin

Opposé à la loi asile et immigration, le député Jean-Michel Clément claque la porte du groupe LREM

"J'ai décidé de me mettre en congé du groupe parlementaire La République en Marche à compter de ce jour", a-t-il annoncé dimanche 22 avril.

Richard Ferrand avait menacé d’exclusion du groupe tout député LREM votant contre le texte de la loi  asile et immigration. "Abstention, péché véniel, vote contre, péché mortel", avait-il fait valoir.

Opposé à ce texte, le député La République en marche Jean-Michel Clément, élu de la Vienne, a décidé de claquer la porte de son groupe de son propre gré. Il a annoncé son départ dimanche soir, après avoir voté contre le projet de loi asile et immigration, adopté en première lecture à l'Assemblée nationale.

"Afin d'éviter que mon vote nourrisse quelques interprétations ambiguës ou farfelues, d'où qu'elles viennent, j'ai décidé de me mettre en congé du groupe parlementaire La République en Marche à compter de ce jour", a déclaré Jean-Michel Clément (ex-PS), anticipant ainsi sa probable exclusion par le président du groupe LREM à l'Assemblée nationale Richard Ferrand. 14 députés LREM se sont pour leur part abstenus sur ce projet de loi.

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !