OMC : conclusion d'un accord "historique" à Bali | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
OMC : conclusion d'un accord "historique" à Bali
©

Avancée

OMC : conclusion d'un accord "historique" à Bali

L'organisation n'a pourtant pas réglé toutes les questions soulevées par les engagements pris à Doha, en 2001.

"Pour la première fois de son histoire, l'OMC a vraiment tenu ses promesses". Le directeur général de l'organisation mondiale du commerce, Roberto Azevedo, est sûr de son fait : l'accord conclu ce samedi à Bali est une avancée historique. "Nous avons remis le mot 'mondial' dans l'Organisation mondiale du commerce. J'en suis très fier", a-t-il déclaré, alors que l'OMC a conclu un accord dont elle pense qu'il représente 1 000 milliards de dollars de richesse.

L'accord concerne trois volets : l'agriculture (engagement à réduire les subventions à l'export), l'aide au développement (exemption accrue des droits de douane aux produits provenant des pays les moins avancés) et la facilitation des échanges, permise par la réduction de la "bureaucratie". "Nous avons franchi la ligne d'arrivée à Bali mais la course n'est pas encore finie, a concédé le ministre Wirjawan. Nous devons achever le cycle de Doha. Certains des problèmes qui ont été débattus ici à Bali restent sans réponse", a-t-il avoué

L'accord de Bali n'est en effet qu'un petit pas, ne représentant que moins de 10% du programme de réformes lancé à Doha, en 2001. Mais de nombreux responsables avaient dit craindre pour l'avenir même de l'OMC, ainsi que du multilatéralisme en général, en cas d'échec des négociations.

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !