Après l'acte de naissance, attaques sur les études | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Qui est-il ? D'où vient-il ?
Qui est-il ? D'où vient-il ?
©

Obama

Après l'acte de naissance, attaques sur les études

Donald Trump s'attaque maintenant aux études universitaires du président.

Mercredi, Barack Obama a présenté, pour la première fois, un acte de naissance intégral pour tenter de mettre fin aux rumeurs contestant, depuis des années, qu'il soit citoyen américain. Donald Trump, le célèbre milliardaire conservateur, l'avait mis en cause, fin mars sur ce sujet. Avant même que le certificat ne soit rendu public par la Maison Blanche, Trump a déja rouvert un autre front : ce sont maintenant les études universitaires d'Obama qu'il met en doute. Trump est d'autant plus motivé à continuer son travail de sape, qu'il évoque la possibilité d'être lui-même candidat lors des prochaines sélections présidentielles face à Obama, au nom du parti républicain ou comme candidat indépendant.

Lundi, dans une interview à l'agence de presse américaine Associated Press, Trump déclare "J'ai entendu dire que c'était un très mauvais élève. Comment un mauvais étudiant peut-il être admis à l'université de Columbia puis à l'université de Harvard ? J'y réfléchis, je vais certainement me pencher là-dessus. Qu'il nous montre ses notes."

La biographie officielle d'Obama indique qu'il a fait ses études avec l'aide de bourses et d'emprunts, et qu'il a été le premier Afro-Américain en charge de la revue de la prestigieuse faculté de droit d'Harvard dont il a été diplômé en 1991, après être passé par l'université Columbia de New York à partir de 1983.

Dans sa biographie, Obama reconnaît qu'il ne figurait pas parmi les meilleurs étudiants. Pour Trump le fait qu'Obama n'ait pas rendu public le détail de ses notes universitaires est une manière de cacher quelque chose.

Comme le remarque le site Daily Beast, ces attaques sur les études d'Obama ne sont pas nouvelles. Le quotidien The Wall Street Journal y consacrait déja un éditorial le 11 septembre 2008 : "Les années passés à Columbia sont un vide dans son autobiographie. Dans ses deux livres de mémoires, le candidat démocrate, ne mentionne pas quasiment pas son expérience là-bas. Il refuse de répondre aux questions concernant Columbia et New York, ce qui à l'âge des médias ne peut qu'en provoquer d'autres. Pourquoi ne pas rendre public son parcours à Columbia ? Pourquoi son mémoire a-t-il disparu ?" La chaîne d'information conservatrice Fox News a aussi contacté 400 étudiants de l'époque, et n'en aurait pas trouvé un seul qui se souvienne d'Obama ajoutait Wall Street Journal.

The Daily Beast évoque, Orly Tatiz, une militante anti-Obama acharnée qui affirme qu'Obama n'a passé que neuf mois à Columbia au lieu de deux ans comme il le dit. Elle s'appuie sur une recherche dans une base données, mais ses détracteurs répondent qu'elle a tout simplement mal cherché.

Bref, comme on le voit, la campagne d'Obama pour sa réélection en 2012 ne portera pas seulement sur son bilan politique, il devra aussi subir des attaques personnelles incessantes mettant en cause son enfance et sa jeunesse.

Lu sur The Daily Beast

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !