Obama face à Romney : le président sortant a l'avantage avant le premier débat | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Obama contre Romney, premier débat télévisé mardi
Obama contre Romney, premier débat télévisé mardi
©Reuters

C'est parti

Obama face à Romney : le président sortant a l'avantage avant le premier débat

49% des électeurs choisiraient Obama si le scrutin avait lieu aujourd'hui, et 47% opteraient pour Romney.

Barack Obama garde la main. Les différents sondages se multiplient à l'aube de l'élection présidentielle américaine et ils donnent tous le même résultat : le président sortant l'emporterait. Le dernier sondage pour ABC et le Washington Post, publié ce lundi le démontre encore. 49 % des électeurs choisiraient Obama si le scrutin avait lieu aujourd'hui, et 47 % opteraient pour Romney. Le démocrate arriverait largement en tête dans les états clés de l'Ohio, la Floride et la Caroline du Nord.

Selon cette étude, la fortune personnelle de Mitt Romney, évaluée à 250 millions de dollars par les médias américains pose toujours problème. Le républicain est considéré comme le candidat des riches. Près de six électeurs sur dix estiment que s'il est élu Romney gouvernera dans l'intérêt des classes aisés et non pas de la classe moyenne. Sur l'économie, les deux candidats sont au coude à coude.

Des bons points pour le président avant le premier débat télévisé qui se déroule mardi. Les Américains attendent d'ailleurs avec impatience ce face à face. Selon le même sondage, Barack Obama est le favori (56 %, contre 29 % pour Romney) pour en sortir vainqueur. Le camp républicain compte pourtant sur ce premier rendez-vous à la télévision pour tenter d'inverser la tendance dans les sondages. Le débat portera sur la politique intérieure des Etats-Unis.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !