Nucléaire iranien : Laurent Fabius met en garde contre "un jeu de dupes" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius.
Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius.
©Reuters

Rien n'est sûr

Nucléaire iranien : Laurent Fabius met en garde contre "un jeu de dupes"

"Je n'ai aucune certitude qu'on puisse conclure à l'heure où je vous parle", a déclaré samedi le ministre des Affaires étrangères depuis Genève.

Laurent Fabius reste prudent. Alors que s'ouvre ce samedi une troisième journée de discussions sur le nucléaire iranien, le ministre des Affaires étrangères a déclaré qu'il n'y avait "aucune certitude" à ce stade qu'un accord soit conclu avec Téhéran. Etats-Unis, Russie, Chine, France, Grande-Bretagne, Allemagne et Iran sont réunis à Genève dans l'espoir de trouver une issue à des décennies de blocage, explique le Nouvel Observateur.

"Il y a quelques points sur lesquels nous ne sommes pas satisfaits", a déclaré le chef de la diplomatie sur France Inter. Notamment le cas du réacteur d'Arak, "extrêmement proliférant", et la question de l'enrichissement de l'uranium. Les Occidentaux suspectent Téhéran d'enrichir son uranium pour créer sa propre bombe atomique, ce que dément l'Iran.

Si les questions en suspens ne sont pas réglées, "ce ne sera pas possible" de conclure un accord, a insisté Laurent Fabius, mettant en garde contre "un jeu de dupes".

Lu sur le Nouvel Observateur

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !