Nucléaire: EDF conforté dans son rôle de n°1 | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Nucléaire: EDF conforté
dans son rôle de n°1
©

Atomes crochus

Nucléaire: EDF conforté dans son rôle de n°1

Les relations entre EDF et Areva ont été éclaircies hier lors du Conseil de politique nucléaire

Ce n'est pas qu'un symbole: le comité stratégique de l'énergie nucléaire mis en place hier sera présidé par le ministre de l'Industrie Eric Besson et son vice-président sera Henri Proglio, actuel PDG d'EDF.

Le premier électricien de France reprend la main sur la filière nucléaire française. Preuve en est: EDF est autorisé à conduire des négociations exclusives avec les autorités chinoises en vue de fournir à Pékin des réacteurs de troisième génération de moyenne puissance (1 000 mégawatts).

Autre décision du Conseil de politique nucléaire présidé par Nicolas Sarkozy, EDF et Areva devront renforcer leur coopération opérationnelle sur le plan de la maintenance des centrales existantes et sur le chantier de l'EPR de Flammanville.

Areva, enfin, sera susceptible de filialiser son activité d'extraction d'uranium. Il n'est pas exclu que, dans ce cadre, une partie du capital de l'entreprise soit ouvert. On ne sait pas encore si EDF sera autorisé d'y entrer, tout comme on ne connaît pas le sort réservé à Anne Lauvergeon.

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !