Nucléaire : le gouvernement veut prolonger de 10 ans la durée de vie des centrales | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
La centrale nucléaire de Tricastin dans la Drôme et le Vaucluse.
La centrale nucléaire de Tricastin dans la Drôme et le Vaucluse.
©Reuters

Energie

Nucléaire : le gouvernement veut prolonger de 10 ans la durée de vie des centrales

La décision serait actée de faire passer la durée d'exploitation des centrales nucléaires de 40 à 50 ans, selon une source citée par le JDD.

La décision n’est pas encore officielle mais pourrait sérieusement miner les relations entre socialistes et Verts. Le Journal du dimanche affirme dans son édition du 13 octobre que le gouvernement compte prolonger de 10 ans la durée de vie des centrales nucléaires françaises pour la faire passer de 40 à 50 ans.

La décision "est actée" et "le gouvernement cherche juste le bon timing politique", affirme une source proche du dossier citée par le JDD. "Rien n’est officiel" mais "c’est inéluctable", en confie une autre. Le journal estime que l’annonce pourrait intervenir durant un conseil de politique nucléaire prévu le 15 novembre.

Cette extension de la durée d’exploitation permettrait à EDF d’augmenter ses profits et de verser davantage de dividendes à l’Etat, actionnaire majoritaire de l’électricien, sachant que 48 des 58 réacteurs nucléaires ont été mis en service entre 1978 et 1989 et devraient cesser d’être utilisé avant 2029.

La pilule risque de ne pas passer chez les écologistes, qui réclament depuis longtemps une diminution conséquente du nombre de centrales nucléaires en service compte tenu des risques que leur exploitation fait peser sur l’environnement. Cité dans le JDD, le député Europe Ecologie – Les Verts Denis Baupin indique déjà qu’"on n'acceptera pas d'allonger la vie des centrales à 50 ans".

Le gouvernement s’est déjà engagé à réduire la part du nucléaire dans le mix énergétique français pour le faire passer de 75 % à 50 % de la production totale d’énergie électrique. La plus vieille centrale, celle de Fessenheim, doit quant à elle fermer fin 2016, comme l’a réaffirmé François Hollande fin septembre.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !