La nouvelle Maria Callas découverte sur Internet | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
La nouvelle Maria Callas découverte sur Internet
©

Diva

La nouvelle Maria Callas découverte sur Internet

A 21 ans, une jeune soprano russe sort son premier disque.

Premier disque consacré à des airs d'opéra de  Rossini pour Julia Lezhneva, une jeune étudiante russe (21 ans), déja sur scène depuis trois ans de Tokyo à Londres. Est-elle la nouvelle Maria Callas ?

Son parcours est évoqué par Naïve, l'éditeur de ce CD : "En 2009, Julia Lezhneva se produit en soliste à Tokyo à l’invitation de la Fondation culturelle Musashino et à Kosice (Slovaquie) à l’invitation du ténor Peter Dvorský. Elle interprète aussi la partie de soprano solo dans la Messe en si mineur de Bach à Saint-Jacques de Compostelle et l’enregistre avec Les Musiciens du Louvre-Grenoble sous la direction de Marc Minkowski. La même année, elle remporte le concours international de chant Mirjam Helin, en Finlande. En 2010, Julia Lezhneva se produit aux Mozartwoche (Semaines Mozart) de Salzbourg et au Festival de Salzbourg sous la direction de Marc Minkowski.

"En juin, elle donnera son premier opéra en version scénique : Les Huguenots, à la Monnaie de Bruxelles. Et son premier disque solo, enregistré avec le Sinfonia Varsovia sous la baguette du chef français Marc Minkowski, vient de sortir. Il est dans les bacs français et sera bientôt disponible en Europe, aux États-Unis et en Russie." annonce Le Figaro qui lui consacre une page entière.

C’est sur le Net qu’elle a été trouvée : "Grâce à une vidéo de la finale du concours Elena Obraztsova, qu’elle remporta haut la main en 2007 devant un jury constitué de Teresa Berganza, Christa Ludwig et Eva Marton : trois des plus grandes divas du siècle dernier. C’est aussi par ce biais que Marc Minkowski l’a découverte sur YouTube il y a trois ans, en cherchant une seconde soprano pour enregistrer la Messe en si de Bach.

Lu dans Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !